mercredi 13 août 2014

L'ambroisie me sort par le nez !




Chaque année, c'est la même chose, quand arrive le mois d'août, j'ai le nez qui pique et qui coule, j'éternue sans arrêt et mes yeux sont rouges et gonflés. Vous allez me dire : " C'est bizarre, ce n'est pas la saison habituelle des allergies. " Eh bien, c'est sans compter l'allergie à l'ambroisie !




Qu'est-ce que l'ambroisie ?

L'ambroisie est une plante sauvage annuelle originaire d'Amérique du Nord dont la floraison s'étale de mi-juillet à début octobre. Durant cette période, avec un pic en septembre, son pollen est fortement allergisant. De plus, étant très volatile, le vent peut  facilement  transporter ce pollen sur de très grandes distances.


Où la trouve-t-on ?

Devinez quelle est la région la plus infestée par l'ambroisie ? Je vous le donne en mille : ma région, la région Rhône-Alpes ! Les autorités locales demandent d'ailleurs aux riverains d'arracher l'ambroisie de leur jardin et reconnaissent cette plante comme néfaste et dangereuse. 

Avec + de 10 % de français allergiques, la lutte contre l'ambroisie devient un véritable problème de santé publique, d'autant qu'elle progresse très rapidement vers le nord de la France, en région Bourgogne et Franche-Comté, et vers le sud de la France, en Languedoc-Roussillon et Provence Alpes Côte d'Azur, ainsi qu'en Poitou-Charentes.


Elle se développe en particulier sur les bords de route, les chantiers en construction, les parcelles agricoles, les terrains en friche... Alors, imaginez ma situation, moi qui habite dans un nouveau lotissement en bordure de champs agricoles...


Symptômes de l'allergie à l'ambroisie :

- conjonctivite,
- rhinite,
- trachéite,
- eczéma,
-asthme,
- urticaire.


Quelques gestes préventifs :

- changer régulièrement de taies d'oreiller,
- bien se brosser les cheveux,
- ne pas faire sécher le linge à l'extérieur,
- en voiture, rouler vitres fermées,
- fermer les fenêtres en milieu de matinée et début d'après-midi.

On peut aussi recourir à des collyres, des gouttes, des gélules, ou se faire désensibiliser.


Et vous, connaissez-vous l'ambroisie ? Y êtes-vous allergique ? Si oui, quelles sont vos astuces pour en soulager les symptômes ?








jeudi 7 août 2014

Une carte postale pas comme les autres...


Aujourd'hui, j'avais envie de partager avec vous un petit bonheur, une petite attention, une petite surprise qui m'a fait bien plaisir !

Hier matin, alors que j'étais dans la salle de bains, j'ai entendu le facteur arriver et s'arrêter devant la maison. Quelques secondes plus tard, la porte de la maison s'est ouverte et Chéri, muni de la clé de la boîte aux lettres, est sorti recueillir le courrier. Une fois le courrier ramassé, il m'a rejoint dans la salle de bains et, me tendant une très jolie carte postale, me demanda d'un air étonné : " Connais-tu une Kakou ? " J'ai réfléchi une petite seconde, et rapidement lui ai répondu : " Mais oui, bien sûr, c'est une blogueuse ! "

Je n'en croyais pas mes yeux, là, dans ma main, un petit mot d'une gentille blogueuse partie en vacances. Elle était en vacances et elle avait pensé à moi, moi qui ne l'ai jamais vu, ni même entendu !



Je me souviens encore quand elle s'est abonnée à mon blog et moi au sien sur Hellocoton, ce réseau social tellement convivial. J'ai lu ses articles et elle les miens, j'ai liké ses billets et elle aussi, je lui ai écrit des commentaires et elle a fait de même.




Et puis, pour les 4 ans de son blog, elle a organisé un concours, j'y ai participé avec plaisir et, à ma plus grande joie, j'ai fais partie des gagnantes ! Je lui ai donc donné mon adresse postale et, quelques jours après, je recevais son joli cadeau.




Et puis, il y a quelques semaines, elle écrivait un billet pour prévenir ses lecteurs qu'elle partait en vacances pendant 3 semaines. 3 semaines, vous rendez-vous compte ! C'est long une absence de 21 jours lorsque tu as l'habitude de côtoyer cette personne presque tous les jours via l'Internet ! Mais, c'était sans compter cette précieuse carte postale...

C'est drôle comme cette jolie petite carte postale m'a bouleversée. Elle a fait le lien, elle a dressée un pont entre deux rives, celle du monde virtuel et celle du monde physique. Elle a matérialisé une amitié virtuelle. Kakou, je te remercie de tout mon cœur.

Et j'en profite pour remercier aussi tous mes lecteurs auxquels, au fil des mois, je m'attache de plus en plus ! Pleins de bises à vous tous qui êtes chers à mon cœur.


Ceci est ma participation à l'Instant T. #149# du blog Le Boudoir de Nikita.





mardi 5 août 2014

Des objets connectés ? Pourquoi pas, s'ils prennent soin de ma santé...




Crédit photo Pinterest

Peut-être l'avez-vous remarqué, l'univers des objets connectés est en pleine expansion. Personnellement, je ne suis pas encore vraiment fan de ce genre d'objets, cependant, certains d'entre eux ont tout de même attiré mon attention : les objets connectés utiles à notre santé.


Une petite définition ? Qu'est-ce qu'un objet connecté ou l'Internet des objets (IDO) ou encore Internet of Things (IOT) ?

Voici ce qu'on peut lire sur Wikipédia :

" L'Internet des objets est un réseau de réseaux qui permet, via des systèmes d'identification électronique normalisés et sans fil, d'identifier et de communiquer numériquement avec des objets physiques afin de pouvoir mesurer et échanger des données entre les mondes physiques et virtuels. "

On parle donc ici de l'extension d'Internet au monde physique qui rend possible des échanges avec le monde virtuel.


Voici maintenant ces objets qui ont retenu mon attention :


* La balance connectée :

Crédit photo Pinterest

Evidemment, elle donne notre poids. Mais elle ne s'arrête pas là, la coquine ! Elle va nous indiquer aussi notre masse graisseuse, notre masse musculaire, notre masse osseuse, notre rythme cardiaque, la teneur en eau de notre corps, le nombre de calories consommées, notre indice de masse corporel (IMC), la température de la pièce dans laquelle nous sommes, la qualité de l'air, l'évolution de notre poids, le besoin quotidien en calories... 

Comment ça marche ? 

La balance est connectée via Bluetooth à notre smartphone. Et toutes les informations collectées sont rendues disponibles grâce à une application à télécharger.

En résumé, elle peut nous aider, me semble-t'il, à nous fixer des objectifs et à les atteindre.


* Le réveil connecté :

Crédit photo Pinterest

Qui n'a jamais rêvé d'ouvrir les yeux en douceur, frais et en pleine forme pour attaquer une nouvelle journée ? C'est ce que permet le réveil connecté conçu de façon à améliorer et à optimiser notre sommeil. Pour ce faire, il va déterminer le moment où nous sommes dans une phase de sommeil léger pour nous réveiller en douceur. Mais ce n'est pas tout. Il analyse aussi notre environnement, luminosité, température, pollution sonore, et notre cycle de sommeil, c'est-à-dire rythme cardiaque, respiration et les mouvements de notre corps. Une fois ces données analysées, il propose des programmes son et lumière pour faciliter notre endormissement et notre réveil.
Comment ça marche ?

Ce réveil est composé d'un appareil à poser sur notre table de chevet et d'un capteur à placer sous notre matelas. Ensuite, il ne reste plus qu'à télécharger l'application appropriée sur notre smartphone.

En résumé, il peut nous aider à nous endormir et à nous réveiller dans les meilleures conditions pour une bonne nuit et une bonne journée.


* La brosse à dents connectée :

Crédit photo Pinterest

Je ne sais pas vous, mais moi, je ne supporte pas d'aller chez le dentiste. Je remets systématiquement au lendemain ma prochaine visite. Alors quand j'ai découvert qu'on pouvait s'y rendre moins souvent grâce à une brosse à dent connectée, je me suis dis : " Tiens, pourquoi pas ? " Cette brosse à dents a été conçu pour améliorer notre hygiène dentaire grâce à un brossage plus efficace et de meilleure qualité.

Comment ça marche ?

Elle est connectée via Bluetooth à notre smartphone. Par le biais d'une application, elle va nous dire en temps réel quelle est la qualité de notre brossage. A-t-il été assez long ? A-t-il couvert l'ensemble de notre dentition ? Est-il régulier ? Plusieurs programmes de brossage nous seront alors proposés.

En résumé, elle peut nous permettre de sourire largement sans avoir honte de nos dents.


Je ne sais pas si j'aurai un jour envie d'acheter ce genre d'objets, mais j'ai trouvé l'idée originale et utile à notre bien-être quotidien...

Et vous, avez-vous un ou plusieurs objets connectés à la maison ? Si oui, lequel ou lesquels ? Si non, pourquoi ?





















dimanche 3 août 2014

La métamorphose d'un petit bureau ou " Qui a dit que je n'étais pas manuelle ?! "






Aujourd'hui, je suis heureuse de vous proposer un petit billet déco. Comme vous l'avez sans aucun doute remarqué, le mois de juillet a été plutôt pluvieux. Alors, au lieu de ronger mon frein en attendant que le soleil consente à pointer le bout de son nez, j'ai décidé de tirer parti du mauvais temps pour relooker un vieux bureau. Cela faisait plusieurs années que j'avais envie de le faire, mais je n'osais m'atteler à la tâche par manque d'expérience dans ce domaine. Et là, allez savoir pourquoi, je me suis lancée et le résultat, ma foi, me plaît bien !

Mais au fait, voulez-vous connaître la petite histoire de ce bureau ?

Il y a environ 30 ans, beau-papa a abattu un chêne qu'il a ensuite emmené faire débiter en planches à la menuiserie de son village. De retour chez lui, il a fait sécher les planches pendant plusieurs années. Et c'est alors qu'entre en scène Chéri, son fils. A l'âge de 17 ans, ce dernier va imaginer et dessiner un petit bureau sobre et pratique pour sa chambre d'étudiant. Il va se rendre chez un artisan menuisier muni de plusieurs de ces planches de chêne afin de le faire réaliser. Une fois créé, Chéri va l'enduire de cire afin de le  protéger et lui donner un petit air campagnard. Depuis, ce bureau ne l'a plus quitté. Aujourd'hui, ce bureau a 26 ans et c'est la première fois qu'il va changer de look...


Le matériel utilisé :

- une bâche plastique,
- de la laine d'acier n°0,
- du décireur,
- un chiffon,
- un petit rouleau laqueur,
- un grand rouleau laqueur,
- un pinceau à rechampir,
- un bac à peinture,
- un pot de peinture Tollens Premium Gris Graphite,
- deux boutons chromés Holy (Castorama).


La façon de procéder :

Dans un endroit bien aéré, placer le bureau sur la bâche plastique.
Imbiber la laine d'acier de décireur et frotter le bureau dans le sens des veines du bois.
Avec un chiffon sec en coton, essuyer la cire au fur et à mesure qu'elle se désincruste.
Une fois déciré, le bureau est prêt à peindre.
Bien remuer le pot de peinture et en verser dans le bac.
Commencer par peindre tous les coins et recoins avec le pinceau à rechampir.
Utiliser ensuite les rouleaux en choisissant leur grandeur en fonction des parties à peindre.
Laisser sécher 6 heures entre les deux couches de peinture, toujours dans un endroit bien aéré.
Lorsque la peinture est terminée, il ne reste plus qu'à visser les nouveaux boutons et... à le prendre en photo pour vous le montrer !

(Je pense aussi protéger son plateau en y mettant une vitre en verre de 6 mm, légèrement biseautée.)












Comment le trouvez-vous ? Il n'est pas beau dans ses nouveaux atours ?!


Côté déco :





J'ai installé ce petit bureau dans la pièce que j'appelle " La chambre d'amis ", bien qu'en fait, j'utilise davantage cette pièce comme un endroit pour repasser, et comme bibliothèque.

Pour cette pièce, je souhaitais des couleurs tendres et pastelles, avec un brin de contemporain et beaucoup de féminité.

Pour la peinture murale, j'ai donc opté pour la peinture satiné Tollens Premium Boudoir givré et Blanc absolu.



Pour le bureau et l'encadrement bois d'un tableau, j'ai choisi dans la même gamme de peinture Gris graphite.



Pour les rideaux, j'ai trouvé très jolis et bien assortis les voilages Lorena Blanc et Violet à oeillets chromés   (Castorama).







Et enfin, j'ai commandé un BZ gris clair en mousse Bultex sur La Redoute. Je languis de le recevoir...