lundi 14 juillet 2014

" Tourne avec le soleil "



" Quand l'idéal se déplace, il faut bien qu'on s'oriente différemment.
Le tournesol reste fidèle au soleil. " 

Jean Rostand



















Ceci est ma participation à l'Instant T. #146# du blog Le Boudoir de Nikita

mercredi 9 juillet 2014

J'ai ressorti Bifinett pour des pizzas



Vous connaissez Bifinett ? Mais si, voyons... Elle est grosse, elle est blanche, elle encombre ton placard et elle te fait grossir... Je veux parler de ma machine à pain ! Cette machine que j'ai achetée chez Lidl, il y a environ 4 ans, et que je n'ai plus utilisée depuis mon déménagement, c'est-à-dire 3 ans. Je l'avais relégué au fin fond d'un placard, désireuse de l'oublier. Et quand il m'arrivait d'y penser, je me disais : " Tiens pourquoi ne pas la mettre en vente sur le Boncoin ? " Mais, je ne sais pas pourquoi, je ne m'y suis jamais résolue... Et ce matin, une idée subite m'a prise, je voulais lui faire reprendre du service. Alors voilà le résultat :


de jolies petites pizzas au parfum d'Italie.





Préparation : 1h50 + 10 min
Cuisson : 15 min.
Ingrédients pour la pâte (15 petites pizzas de 15 cm de diam.) :
- 300 ml d'eau
- 1 c.à s. d'huile d'olive
- 3 c.à c. de sel
- 2 c.à c. de sucre
- 450 g de farine T80
- 1 sachet de levure sèche.

Ingrédients pour la garniture :
- 500 g de sauce tomate
- 1 poivron vert
- 1 poivron jaune
- 2 oignons
- 200 g d'olives noires
- 120 g de gruyère râpé
- herbes de Provence
- huile d'olive.


Dans le pétrin de la machine à pain, versez tous les ingrédients pour la pâte dans l'ordre énoncé ci-dessus.
Fermez le couvercle, branchez-la sur le secteur et choisissez le Programme 6 Pâte (pétrir).
C'est parti pour 1h50 de pétrissage ponctué de pauses pour faire gonfler la pâte.

Pendant ce temps, émincez les oignons et 
faites-les dorer dans une poêle avec un filet d'huile d'olive. Réservez-les. 
Lavez et épépinez les poivrons. Coupez-les en fines lamelles et 
faites-les dorer à leur tour. Réservez-les.
Dans un récipient, râpez le gruyère.
Dénoyautez les olives.

Quand la pâte est prête, déposez-la sur le plan de travail préalablement fariné et 
laissez-la reposer encore 10 minutes
Ensuite, avec un rouleau à pâtisserie, aplatissez-là. 
A l'aide d'un bol de 15 cm de diam., découpez-la en 15 cercles.
Ajoutez la garniture dans l'ordre suivant : 
la sauce tomate, les poivrons, les oignons, les olives, les herbes de Provence et le gruyère râpé.
Enfournez pour 15 min. à 200°C.

A déguster tiède ou froid avec une salade verte par exemple.


Bon appétit !!!





lundi 7 juillet 2014

Le soleil et moi, pour le meilleur et pour le pire...



Je l'ai rencontré pour la toute première fois dans le midi de la France. Il faisait chanter les cigales, mûrir les olives et colorait en violet les champs de lavandes.



Pendant une année, je l'ai côtoyé de très près sur les plages du Pacifique où il m'a fait découvrir toute la beauté qu'il peut engendrer, les peaux dorées, les fleurs de tiaré et les poissons multicolores.

J'ai désiré l'emmener avec moi dans le nord de la France. Il m'a suivi mais s'est fait moins présent. Il m'a souvent manqué là-bas. Il jouait à cache-cache quand je voulais jouer à 1, 2, 3 soleil !

Et puis enfin, quand je suis devenue drômoise, il s'est de nouveau rapproché de moi. Il assouvit aujourd'hui ma gourmandise en faisant mûrir cerises, pêches et abricots.

Depuis toujours, il contribue à mon bien-être, à ma bonne humeur. Il me rend plus jolie et me donne bonne mine quand il teinte ma peau en doré.




Mais depuis quelques temps, notre relation s'est quelques peu refroidie...

Crédit photo Pinterest
Dans son ardeur, il me donne parfois des coups qui font rougir ma peau, la rendent douloureuse et la font peler.

J'ai appris par des amies qui le fréquentaient assidûment qu'il leur a laissé des tâches sur la peau leur donnant un sacré coup de vieux.

Certaines sont devenues allergiques à sa compagnie, il leur donne des boutons.

D'autres encore ont comme un voile devant les yeux, et ne peuvent plus le voir.

Alors ce n'est pas de gaîté de cœur que j'ai pris la décision de passer moins de temps avec lui. 

Désormais, je ne le rencontrerai que le matin ou en fin de journée. Finis les déjeuners qui s'éternisent de 11 h à 15 h.

De mon visage, il ne verra plus que le bout de mon nez, car chapeau et lunettes noires m'accompagneront.

De ma peau, il ne s'approchera plus aussi prêt, car un écran brillant la protégera.

Je suis vraiment désolée de cet état de fait, mais il en va de ma santé, de ma vie même. De la modération en toute chose, n'est-ce pas ce qui vaut mieux ?




mercredi 2 juillet 2014

Tag en L



Hello tout le monde ! J'espère que tout va comme vous le souhaitez...

Aujourd'hui, un petit billet frais et pétillant 
pour répondre au tag de la fameuse blogueuse Beawriter!

Ce qu'il faut faire :

Ecrire une liste d'adjectifs vous correspondant plus ou moins et 
commençant par la première lettre de votre pseudo de blogueuse,

en l'occurrence le L pour moi.


Crédit photo Pinterest



Allez c'est parti !

Limpide (on lit en moi comme dans un livre, je ne peux rien cacher)
Loyale (on peut me faire confiance)
Lucide (enfin à peu près, car des restes de naïveté me collent à la peau)
Longanime (mais ma patience a des limites tout de même...)
Logique (j'essaie de garder une certaine cohérence entre mes paroles et mes actes)
Littéraire (les livres = ma passion)
Libérée (anti-conformiste)
Lumineuse (ça doit être mon alimentation bio...)
Légère (mais je sais aussi être très sérieuse)
Larmoyante (mon côté fleur bleue)


J'ai le plaisir de tagguer à mon tour :

Anaïs du blog Journal de la nature
Marie du blog A l'encre bleu lavande
Karine du blog Complètement Kakou
Wondersissi du blog du même nom
Sandrine du blog Aromalin


Voilà voilà ! Excellente journée à tutti !
Des bises