jeudi 27 février 2014

Faire refleurir les orchidées...


Je crois pouvoir dire, sans hésitation, que les orchidées sont mes plantes d'intérieur préférées ! D'ailleurs, mon chéri et mes amis le savent bien, c'est pourquoi ils aiment m'en offrir à l'occasion. Et leurs cadeaux me ravissent. 

Je trouve les orchidées très élégantes avec leur ligne élancée, leurs fleurs aériennes et leurs multitudes de couleurs aussi belles les unes que les autres. 


Voici quelques photos prises aujourd'hui de mes trois orchidées en fleurs.






Quand tu achètes ou reçois en cadeau une orchidée, elle est en fleurs, naturellement. En général, tu peux profiter de ses fleurs un mois voir davantage... Ensuite, ses fleurs se fanent et tombent.

Et après ?

Si tu veux favoriser la formation d'une nouvelle hampe florale, tu dois couper l'ancienne au-dessus du deuxième noeud en partant de la base de la plante.

Ensuite, tu peux la disposer à 15 °C pendant une vingtaine de jours. Puis la ramener au chaud dans un endroit lumineux, reprendre les arrosages et lui apporter un peu d'engrais.

L' orchidée aime la lumière. Ses racines sont capables de réaliser la photosynthèse. C'est pourquoi conserver ton orchidée dans un pot transparent, quoique moins esthétique, est approprié pour laisser la lumière atteindre ses racines.

Elle aimera être arrosée 1 à 3 fois par semaine de mars à octobre, et 1 à 3 fois par mois en hiver. Le mieux étant de la plonger dans l'eau pendant 1 heure.

Au printemps et en été, elle appréciera un engrais spécial orchidées tous les 15 jours environ.

Elle n'a besoin d'un rempotage que les deux ou trois ans, au printemps.

Et enfin, il est important qu'elle ressente un écart de température entre le jour et la nuit.






mercredi 26 février 2014

Mon secret ventre plat


J'aimais le café.
J'aime toujours le café.
Mais lui ne m'aime pas.
Enfin, il ne m'aime plus.
Il m'excite.
Il m'empêche de dormir.

La séparation a été dure.
Très dure.
Je me suis alors rabattue sur le décaféiné. 
Mais son goût ne me satisfait pas pleinement.

Photo Pinterest
Alors je suis partie à la conquête du thé... 

Et je dois dire que je n'ai pas été déçu ! 
Aujourd'hui, j'adore le thé. 
Le matin au levé du lit, préparer mon thé est ma toute première occupation.

Et puis, il y a aussi les tisanes.
Celles-ci m'accompagnent tout au long de la journée.
Il existe toutes sortes de tisanes.
Nous n'avons que l'embarras du choix ! 

Mais aujourd'hui, je souhaite partager avec toi un secret... mon secret...

Je désire te faire découvrir la tisane qui m'offre un ventre tout plat !
Si, si, je t'assure ! 
Avant, j'étais très souvent ballonnée, surtout après les repas. 


Sans te mentir, il m'est arrivé d'avoir le ventre aussi gonflé qu'une femme enceinte !

Mais depuis que je bois la tisane Ventre Plat Bio de chez Romon Nature, tous ces problèmes ne sont que de vagues souvenirs...


Voici sa composition :

- le FENOUIL pour l'élimination,
- la REINE DES PRES pour le drainage,
- le THE VERT pour le contrôle du poids,
- la CANNELLE pour le confort digestif,
- la CHICOREE pour stimuler la digestion et faciliter l'élimination urinaire.

Et voici l'utilisation que j'en fait :

Je laisse infuser le sachet-dose dans une tasse d'eau chaude pendant 4 à 5 minutes.
J'en consomme 3 par jour : 1 vers 10 h, 1 vers 16 h et 1 vers 21 h.

Le résultat : un ventre tout plat !

Si plat que mon chéri, qui a un petit bidou, m'a dit récemment : " Je crois que je vais me mettre à tes tisanes, moi aussi...".

Et toi, as-tu un petit secret beauté que tu aimerais partager ?



lundi 24 février 2014

Nostalgie... as-tu connu ?


Je viens de découvrir, grâce au blog fleurlilas
le rendez-vous nostalgie du blog Bienvenue chez Maman Pipelette.

Et j'avoue que l'idée me plaît beaucoup, beaucoup !!!

L'idée ?

Chaque lundi, à l'aide d'un billet, partager un dessin animé, une musique, une série, un jeu, un jouet, un film qui nous a touchés pendant une certaine période de notre vie (enfant, ado).

Alors pour ce lundi, je partage le film que j'ai adoré quand j'avais 14 ans :

Le Cercle des Poètes Disparus avec Robin Williams



Automne 1959. L'académie Welton est l'une des institutions scolaires les plus réputées, les plus austères et les plus fermées des Etats-Unis. Cette année-là, un professeur de littérature pas comme les autres y fait son entrée. John Keating est bien davantage qu'un professeur. Ce qu'il enseigne ne figure dans aucun manuel : c'est l'amour de la vie et de la liberté, la passion de la poésie, le désir d'exprimer sans contrainte tout son potentiel...



Ce film m'a beaucoup fait pleurer...

Mais il m'a fait sourire aussi...
En particulier quand, avec des copines, nous nous sommes adressées à notre professeur de français que nous aimions beaucoup en l'appelant "O capitaine, mon capitaine" ! (Phrase mémorable du film pour désigner le professeur de littérature). Cela l'a beaucoup touché...

C'est vrai qu'un peu de nostalgie ne fait pas de mal, bien au contraire...

dimanche 23 février 2014

Lunettes, lentilles de contact et cosmétiques


Vers l'âge de 13 ans, je me suis aperçue que lorsque je me trouvais au fond de ma salle de classe, alors que cela ne paraissait pas être un problème pour mes petits camarades, moi j'avais du mal à lire ce que la maîtresse écrivait au tableau.



Après en avoir parlé à mes parents, rendez-vous fut pris chez un ophtalmologue. Et là verdict, j'étais myope... Je voyais bien de près, mais flou de loin...

Au départ, je l'ai assez bien pris. Chez l’oculiste, choisir des lunettes était comme un jeu pour moi. 

Mais les enfants sont parfois cruels, et je n'ai pas échappé à leurs moqueries une fois revenue en classe. Et alors là, les lunettes sont devenues à mes yeux un véritable supplice. 

Je décidais alors de ne les porter qu'en cours et  une fois en récréation, je les faisais disparaître de dessus mon nez.



Les années passèrent...

Au moment d'entrer à l'université, je troquais mes lunettes pour le port de lentilles de contact. Quel confort se fut ! Je voyais net tout le temps !


Aujourd'hui, j'aime porter mes lentilles de contact quand je sors, et mes lunettes quand je suis chez moi.


Côté cosmétique, il a fallut m'adapter aussi. En effet, je me suis vite rendu compte qu'avec le port de lentilles de contact, il devenait judicieux d'accorder davantage d'attention à la qualité des cosmétiques que j'utilisais, d'autant plus que j'ai une peau particulièrement sensible. Je demandais donc conseil à ma pharmacienne qui me fit découvrir la marque Eye Care Cosmetics. 

Et depuis, je suis fidèle à cette marque qui ne m'a jamais déçue...

Ce que j'aime dans les produits de cette marque :

- pour peau et yeux sensibles, et porteurs de lentilles de contact,
- haute tolérance,
- sans paraben,
- sans chrome,
- pigments minéraux,
- poudres micronisées,
- neutralités des ingrédients,
- produits conçus et fabriqués en France...



Photos Pinterest

dimanche 16 février 2014

Entremet courge et chocolat


Comme annoncé dans un précédent article, je vous propose aujourd'hui la dernière des trois recettes que j'ai pu tester avec une seule et même courge butternut. Cette recette est vraiment très facile, très rapide et... délicieuse !




Préparation : 10 min.
Cuisson : 25 min.
Réservation : 4 h.
Ingrédients pour 6 verres :
- 800 g de chair de courge butternut
- 200 g de chocolat
- 200 ml de lait de riz
- 6 gouttes d'essence d'orange

Après avoir lavé et épluché la courge, coupez-la en tranches.
Faites cuire les tranches de courge à la vapeur pendant environ 25 minutes.

Dans une casserole, faites fondre le chocolat avec le lait de riz.
Ajoutez les gouttes d'essence d'orange.

Quand la courge est cuite, mixez-la avec le chocolat fondu.
Remplissez les verres et réservez au frais 4 heures.



Bon dégustation !!!



Pour cette recette, je me suis inspirée du livre Potimarrons, courges et potirons de Valérie Cupillard.




vendredi 14 février 2014

L'orthorexie ou quand manger sain devient une obsession...



Je connaissais les troubles alimentaires que sont l'anorexie et la boulimie, mais voilà que je découvre récemment l'orthorexie (du grec orthos, "correct" ou "droit", et orexie "appétit").


La personne touchée par ce trouble est obnubilée par la qualité de ce qu'elle mange. Elle pousse à l'extrême le choix d'aliments sains. Elle réfléchit pendant des heures à ses menus de façon à éviter toutes substances qui lui semblent nuisibles à sa santé. Pour elle, manger s'est se soigner. Peu lui importe le goût ou le plaisir de manger, seule compte la valeur nutritionnelle de son menu. C'est pourquoi elle regarde à la loupe les étiquettes, calcule les apports journaliers recommandés... Elle s'impose des règles alimentaires très strictes en "diabolisant" certains aliments qu'elle aimait auparavant mais qu'elle considère aujourd'hui comme de véritables poisons pour la santé. Et si elle se voit dans l'obligation de déroger aux règles qu'elle s'impose, elle se culpabilise et ressent une grande angoisse.

Comme tous les extrêmes, ce comportement est dangereux car il peut amener cette personne à s'éloigner de ses amis et de sa famille, à perdre goût à la vie...


Il existe un test, le test de Bratman, qui aide à déterminer si ce trouble nous guette... Je vous le propose si dessous.


ooooooooooooooo

TEST DE BRATMAN

* Passez-vous plus de 3 heures par jour à penser à votre régime alimentaire ?
* Planifiez-vous vos repas plusieurs jours à l'avance ?
* La valeur nutritionnelle de votre repas est-elle à vos yeux plus importante que le plaisir de le déguster ?
* La qualité de votre vie s'est-elle dégradée, alors que la qualité de votre nourriture s'est du même temps améliorée ?
* Etes-vous récemment devenu plus exigeant avec vous-même ?
* Votre amour-propre est-il renforcé par votre volonté de manger sain ?
* Avez-vous renoncé à des aliments que vous aimiez au profit d'aliments sains ?
* Votre régime alimentaire gêne-t'il vos sorties, vous éloignant de votre famille et de vos amis ?
* Eprouvez-vous un sentiment de culpabilité dès que vous vous écartez de votre régime ?
* Vous sentez-vous en paix avec vous-même et pensez-vous bien vous contrôler lorsque vous mangez sain ?


Deux à trois réponses positives : risque faible d'orthorexie.
Quatre réponses positives ou plus : risque plus élevé, le trouble est déjà installé.
Si la personne répond positivement à l'ensemble du questionnaire, elle est perçue comme réellement en danger.

oooooooooooooooo

Alors c'est vrai que manger sain est important pour garder ou retrouver une meilleure santé, mais c'est comme tout, l'essentiel est de rester équilibré. Il serait vraiment dommage de passer à côté d'un des plaisirs de cette vie...



lundi 10 février 2014

L'artichaut contre les excès alimentaires


Excès alimentaires ?
Foie fatigué ?

Un moyen simple et naturel pour remédier à ces problèmes :

consommer des artichauts !




En effet, l'artichaut contient de la cynarine, une substance active sur le foie.
Celle-ci stimule le drainage hépatique et favorise l'excrétion de la bile.

De plus, l'artichaut est une bonne source de fibres végétales qui facilitent le transit intestinal. Il est indiqué pour soigner les diarrhées chroniques.

Il est riche aussi en :

- eau,
- sels minéraux,
- oligo-éléments,
- fer,
- calcium,
- manganèse,
- cuivre.

Il est conseillé de le consommer jeune, tendre et cru pour profiter de toutes ses vertus.
Mais plus couramment, on le consomme cuit (à la vapeur de préférence), accompagné d'une vinaigrette.
Par contre, une fois cuit, l'artichaut s'oxyde en 24 h et devient alors toxique, donc le manger rapidement.




dimanche 9 février 2014

Flans à la courge sans lait ni gluten


Je ne sais pas si vous vous souvenez, mais dans un précédent article, je vous proposais la recette sucrée d'un fondant à la courge butternut. Et quand on commence à s'attaquer à une courge, on sait très bien qu'elle va servir de base à plusieurs plats vu la quantité de chair qu'elle nous offre. Alors, cette même courge m'a permis d'essayer une autre recette, salée cette fois. Je partage donc aujourd'hui avec vous cette recette exquise, facile et rapide.




Préparation : 10 min. 
Cuisson : 25 min.
Ingrédients pour 6 petits ramequins :
- 250 g de chair de courge butternut
- 3 oeufs
- 150 ml de lait de riz
- 1 c. à s. de purée d'amande
- 20 g de poudre de noisette.

Dans un mixeur, mettez la chair de courge coupée en petits morceaux, 
les oeufs et le lait. Mixez.
Ajoutez ensuite la purée d'amande et la poudre de noisette. Mixez.
Huilez les ramequins et versez-y la préparation.
Enfournez pour 25 minutes à 200 °C.

Voilà c'est prêt ! Quand je vous dis que c'est facile et rapide...

A déguster chaud ou bien froid.

Bon appétit !

Pour cette recette, je me suis inspirée du livre Potimarrons, courges et potirons de Valérie Cupillard.




Dans un prochain article, vous découvrirez la troisième recette que j'ai pu réaliser grâce à cette unique courge butternut. Que ceux et celles qui aiment le chocolat soient au rendez-vous !!!