vendredi 15 novembre 2013

Le sens du goût pour notre plaisir


J'ai souvent entendu mon père dire :

"Pour moi, le meilleur moment de la journée,
c'est de me mettre à table et de manger !".

Oui, qui ne prend pas plaisir à savourer un bon repas ?
C'est vrai, on pourrait très bien manger simplement pour se nourrir,
mais non, nous sommes ainsi faits que plus que se nourrir, nous prenons plaisir à le faire.


Comme chacun sait, c'est notre sens du goût qui nous permet d'apprécier les saveurs. D'ailleurs, dès la naissance, nous réagissons par diverses expressions du visage aux différentes saveurs.

Les quatre saveurs de base sont : le salé, le sucré, l'amer et l'acide. Mais l'on en perçoit une quantité d'autres qui résultent de la combinaison de ces quatre saveurs de base.

Plusieurs organes jouent un rôle dans la dégustation : la langue, les joues, le palais et le nez.
Le nez ? Et oui ! Qui ne s'est jamais plaint de ne ressentir aucun goût aux aliments quand il est enrhumé ?

Mais tout commence par la langue. Celle-ci est couverte de papilles de dimensions différentes. Dans les plus petites, se situent les bourgeons gustatifs, les récepteurs du goût. C'est dans ceux-ci que naissent donc les sensations gustatives. Ces sensations sont ensuite transportées par des nerfs au cerveau qui à son tour les analyse et les transmet à la conscience. Et la mémoire nous permet alors de reconnaître le goût de ce que nous mangeons. Les sensations gustatives peuvent se transformer en émotion ce qui engendre le plaisir.

Une bonne mastication accentue le goût des aliments car elle permet la libération de nombreuses molécules dans la cavité buccale.

Et le sens du goût est largement influencé par la culture et les habitudes alimentaires. Mais aussi par l'ambiance dans laquelle l'aliment est consommé, notre appétit, notre humeur...

2 commentaires:

  1. Moi aussi j'adore passer à table hihi ^^ Bon week-end Karine !

    RépondreSupprimer
  2. Manger est un vrai plaisir pour moi aussi, mais je trouve que dans notre societe on zappe de plus en plus facilement ces moments de la journee, on fait vite, on ne prends pas le temps d'apprecier les aliments. Manger devient vite une necessite ou le plaisir n'a plus sa place.
    Chaque chose en son temps et prendre le temps de manger permet d'avoir une assise solide tout au long de la journee, tout en nous apportant sensations et bien-etre.

    Tres belle soiree Karine et merci pour tous tes jolis billets qui font reflechir et ouvrent l'esprit.

    RépondreSupprimer

Un petit mot pour marquer votre passage... et je vous réponds très vite !