jeudi 24 octobre 2013

Okinawa ou le secret de la longévité...

Qui n'aimerait pas vivre le plus longtemps possible et en relativement bonne santé ?
Je crois que c'est le souhait de la plupart d'entre nous, n'est-ce pas ?

Saviez-vous qu'il existe un endroit sur notre petite planète où l'on vit beaucoup plus vieux que la moyenne ?
Cet endroit est l'archipel d'Okinawa qui se situe au sud-ouest du Japon.

A ce propos, une étude a même été mené par les docteurs Makoto Suzuki et Bradley Willcox : "l'Etude sur les centenaires d'Okinawa".



Cette étude révèle que, dans ces îles, la proportion de centenaires par rapport à la population est vraiment très élevée. Le rapport serait de 50 centenaires pour 100 000 personnes, alors que dans beaucoup de pays industrialisés il est de 10 à 20 !!!
Par exemple, en 2006, le nombre de centenaires y était estimé à 740 pour une population de 1,3 millions !
Qui plus est, cette étude a établi qu'"un nombre inhabituel de centenaires étaient dans une forme physique extraordinaire".



Les gènes et le mode de vie des Okinawans ont donc été examiné de plus près...


Et on a découvert leur secret...

- leur constitution génétique,
- une alimentation saine,
- pas de tabac,
- une consommation modérée d'alcool,
- la marche quotidienne,
- le jardinage,
- la danse traditionnelle,
- un état d'esprit optimiste et conciliant,
- une bonne gestion du stress...


Pour revenir sur la question de l'alimentation, les Okinawans privilégient les fruits et légumes, les fibres et les bonnes graisses (graisses mono-insaturées, oméga-3). Ils ont aussi pour habitude de s'arrêter de manger avant que leur estomac ne soit rempli. A ce sujet, voici ce que déclare le docteur Bradley Willcox : "Vous devriez vous arrêter de manger dès la première sensation de satiété. Il faut compter à peu près 20 minutes avant que l'estomac ne prévienne le cerveau."


A méditer...


2 commentaires:

  1. Rooo c'est tout moi ça!

    Je me demande si le karaté n'a pas été inventé là-bas aussi
    Bises

    RépondreSupprimer
  2. Je ne connaissais pas cette étude, mais étrangement, c'est ce que je fais, avec la nourriture, assez naturellement... Et j'ai une santé de fer. En fait, j'avais remarqué que si je mangeais jusqu'à ce que je n'ai plus faim, j'avais du mal à digérer, je me sentais lourde et très fatiguée...
    Depuis que je fais ça, je dois composer avec ceux que ça effraient et qui se demandent si je vais tenir debout, mais c'est à peu près la seule difficulté que j'y vois...
    Je ne sais pas comment eux fonctionnent, mais je suis quand même amenée à faire plus de repas que la moyenne (je petitdéjeune, fais une collation vers 10 heure, déjeune, goûte et dîne).
    Mais de cette manière, je n'ai pas de coup de pompe, ni avant de manger, ni après et je n'ai aucne sensation de "trop plein"...

    RépondreSupprimer

Un petit mot pour marquer votre passage... et je vous réponds très vite !